Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
liensocialtogo.overblog.com

REPRESSION DE MANIFESTATIONS AU TOGO/LE MINISTRE BAWARA A MIS LE FEU AUX POUDRES

11 Janvier 2013, 10:40am

Publié par ADRY Ayaovi Sedjrawodo, alias ADRY BONCHEMIN

"nous prendrons les dispositions pour qu'il n'y ait aucun attroupement à Dékon le jeudi"; "puisqu'il n'y aura pas de sit-in, il n'y aura pas de marche" voila les propos de Gilbert Bawara, ministre de l'Administrationterritorial le mercredi 09 janvier 2013 dans le journal de 20 heures sur la télévision togolaise; avant d'ajouter en d'autres termes qu'il n'y aura pas de pitié pour les personnes qui seront interpellées dans le cadre de ces manifestations. Des propos qui ont résonné dans les oreilles des jeunes du Coolectif sauvons leTogo comme un défi et qui les a ainsi galvanisé, a affronter avec beaucoup de détermination les forces de l'ordre. ces derniers par ces propos du ministre, semblent avoir obtenu l'autorisation de tirer sur tout ce qui bouge.

A l'arrivée, plusieurs journalistes bléssés par des balles en caoutcouc, des manifestants interpellés, perturbation des activtés commerciales toute la journée dans le quartier Bè, qui n'est pas moins un quartier commercial que Déckon.

A entendre le ministre la veille de cette marche parler d'impunité contre les manifestants qui viendraient à être interpellés, nombreux sont ceux qui sont se demandés si la loi a fini d'être appliqué contre les auteurs des actes de barbaries perpetrés contres les manifestants au quartier Doumassesse le 15 septembre 2012.

il est donc très facile aux forces de l'ordre d'identifier et d'interpellersur le champs quand il s'agit des manifestants au quartier Bè, et il faut trois mois d'enquête pour interpeller les miliciens au quartier Doumassesse.

Faire la politique de deux poids deux mesures ne fait ni la réconciliation, ni l'apaisement dans un pays.

REPRESSION DE MANIFESTATIONS AU TOGO/LE MINISTRE BAWARA A MIS LE FEU AUX POUDRES
REPRESSION DE MANIFESTATIONS AU TOGO/LE MINISTRE BAWARA A MIS LE FEU AUX POUDRES

Commenter cet article